La Sainte Famille de Jésus, Marie, et Joseph - 27 déc. 2020 - MRP - Paroisse JLM


 Homélie version MP3          Homélie version PDF    

https://homeliesabbegilles.blogspot.com

Chers frères et sœurs, heureuse Fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie, et Joseph! Ces trois personnes constituent une famille extraordinaire; puisque leur enfant est aussi le Fils de Dieu tout en étant le fils de Marie conçu en elle par l’Esprit Saint. Quand à Joseph, il est celui que Dieu le Père a prévu pour être époux de Marie et père adoptif et protecteur de son Fils Jésus. Joseph était un homme juste devant Dieu, homme de foi prêt à faire la volonté de Dieu.

Quant à nous, nous sommes tous issues d’une famille. Aucune famille n’est parfaite et sans doute qu’il y a plein de familles qui sont défectueuses. Néanmoins, il reste que la famille est le plan de Dieu pour toute l’humanité. La famille humaine reflète le mieux l’amour interactif qui fait de Dieu un seul être divin constitué d’une communauté de trois personnes divines unies en communion d’un amour divin si parfait et vital qu’il est la source de l’univers et de toute vie.

Nos parents, nos grands parents, et tous nos ancêtres n’étaient pas parfaits, et leurs défauts nous ont marqués tout autant que leur amour qui nous a donné la vie et nous a nourris. C’est merveilleux comment la personne humaine est à la fois fragile et aussi résiliente. Chaque enfant endure et souffre à cause des défauts et des péchés de ses parents comme de sa parenté; mais en même temps, l’amour de Dieu le protège en quelque sorte, le vivifie, et lui permet de s’en sortir, de trouver son chemin, et de donner un sens à sa vie par ses décisions prises en liberté.

Sans parler de Dieu ou de la foi, chaque personne humaine reçoit en héritage les bienfaits de l’amour qui lui donne la vie et la nourrit. En même temps, chaque personne humaine endure et souffre à cause des défauts et des péchés de sa famille. Le bébé devient un enfant qui devient un adolescent qui éventuellement devient un adulte. À toute étape de la vie, chaque personne doit choisir si elle vivra sa vie en regardant en arrière pour blâmer ses parents et sa famille pour tous ses troubles dans la vie, ou si elle choisira plutôt de regarder vers l’avenir et vivre sa vie en acceptant pleinement la responsabilité pour sa propre vie, pour ses pensées, pour son cœur, pour ses décisions, pour ses attitudes, pour ses gestes, et pour toutes ses actions.

Quand une personne choisit de blâmer et de haïr les autres, elle s’emprisonne dans un enfer meublé d’attitudes et d’émotions misérables. Choisir de demeurer dans le négatif nous garde prisonnier des fautes et des désastres du passé, nous conduit dans divers chemins du péché, et paralyse notre capacité de pardonner et d’aimer. La prison de la colère empêche l’être humain de croire en Dieu, et Dieu respecte les choix même des personnes qui ne croient pas en Dieu.

Aujourd’hui cette Fête de la Sainte Famille célèbre la foi. La foi est un don offert par Dieu à toute personne humaine. La foi est un don qui donne à la personne humaine le pouvoir de devenir un enfant de Dieu et d’entrer dans une relation d’amour et de confiance en Dieu. C’est une décision prise en toute liberté de choisir de mettre sa confiance en Dieu.

Pour mettre ma confiance en Dieu je dois suspendre, en quelque sorte, ma confiance en moi-même. Le péché originel, la première faute de nos premiers parents ou ancêtres humains, fut justement la décision de suspendre leur confiance en Dieu pour préférer avoir confiance en eux-mêmes. Décider de ne plus avoir confiance en quelqu’un rompt cette relation. Quand on rompt une relation on cesse d’aimer cette personne. Vraiment aimer quelqu’un est une décision qui accepte le risque d’être déçu, de se faire blesser par l’autre, de ne pas réaliser ses attentes.

Dans le cas d’Abram et de Sara, à plus d’une reprise le Bon Dieu leur a demandé de Lui faire confiance qu’Il leur donnerait une descendance malgré leur âge avancé et ils ont dû attendre plus de vingt ans avant que se réalise cette promesse de Dieu. Ensuite quand Isaac leur fils unique eût une dizaine d’années, Dieu a mit Abraham à l’épreuve en lui demandant de sacrifier son fils comme le faisaient ses ancêtres païens. Le Bon Dieu préparait son peuple à comprendre le sacrifice qu’Il demanderait un jour de son propre Fils Jésus pour nous sauver.

Le vieillard Syméon a choisi de mettre sa foi en Dieu jusqu’à la fin de ses jours et il a été récompensé en voyant et en reconnaissant en Jésus le Messie promis par Dieu et tant attendu par son peuple. Il en fut de même pour Anne qui ne connut que sept ans de bonheur dans le mariage avant de devenir veuve. Dans son veuvage Anne a refusé de s’apitoyer sur son sort ou de blâmer Dieu pour le décès prématuré de son mari. Elle choisit de servir Dieu au Temple.

Même si Jésus est Fils de Dieu, en tant qu’humain Jésus Lui aussi a choisi de mettre toute sa confiance en Dieu son Père, et il a vécu tout ce que nous vivons au plan des émotions et des épreuves dans la vie. Jésus a accepté d’endurer et de souffrir tout ce que la vie Lui a imposé. Marie aussi, même si elle fut conçue immaculée sans aucune trace du péché originel ou de rébellion contre la volonté de Dieu, elle aussi a choisi librement de mettre toute sa confiance en Dieu. À tous les jours et en toute circonstance Marie a choisi de regarder vers le Bon Dieu pour connaître sa volonté. En toutes choses Marie a choisi de chercher à plaire le Bon Dieu.

Si Jésus sur la Croix nous a donné Marie comme Mère de l’Église et de tous les disciples, Dieu le Père nous a donné Joseph comme Gardien et Protecteur de l’Église et Patron des disciples. Le Saint Frère André Bessette du Mont-Royal a eu toute sa vie durant une grande dévotion à Saint-Joseph. Le conseil qu’il donnait le plus souvent aux pécheurs, aux malades, et aux gens troublés ou éprouvés qui venaient lui demander son aide était : « Allez à Joseph. »

Peu importe les conditions de notre vie ou de notre famille. Dieu nous rappelle son offre du don de la foi et du pouvoir de vivre comme ses enfants. Jésus, Marie et Joseph nous assurent que nous sommes tous et toutes aimés par Dieu : le Père, + le Fils, et le Saint Esprit. Amen.

Prenons quelques instants pour réfléchir à cette bonne nouvelle. 


© 2006-2021 All rights reserved Fr. Gilles Surprenant, Associate Priest of Madonna House Apostolate & Poustinik, Montreal  QC
© 2006-2021 Tous droits réservés Abbé Gilles Surprenant, Prêtre Associé de Madonna House Apostolate & Poustinik, Montréal QC

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exaltons le Seigneur par notre témoignage, et exultons en Jésus notre Sauveur - L'Épiphanie - 3 janvier, 2020 - Sainte-Suzanne

  Homélie en version MP3     Homélie en version PDF      L'Épiphanie - bénédiction de domicile       Epiphany - Home Blessing       Epip...