2e Dimanche de l'Avent - 6 décembre, 2020 - Sainte-Suzanne


 Homélie en fichier MP3            Et en fichier PDF    

Chers frères et sœurs, heureuse saison de l’Avent! Il y a sept jours nous avons allumé la première chandelle de notre couronne de l’Avent pour accueillir la bonne nouvelle du pardon que nous offre en tout temps le Bon Dieu. L’amour de Dieu le Père nous inspire l’espérance.

Aujourd’hui, le 2e dimanche de l’Avent nous allumons la deuxième chandelle de notre couronne de l’Avent pour accueillir le don de la foi – le Bon Dieu nous invite à Lui faire confiance et à croire en son amour et en son pardon; car Il est miséricordieux.

Il y a 3,000 ans tous les peuples croyaient que leur dieu ne pouvait exercer sa puissance que sur le territoire limité de leur pays, de leur nation. Durant leur exil dans le pays qui aujourd’hui est l’Iraq, une nouvelle génération du peuple juif a découvert que leur Dieu est le seul Dieu et qu’Il exerce sa puissance partout dans le monde. Il les a secourus de leur exil dans un pays étranger pour les ramener chez eux en Palestine, en Israël.

Quand nous pensons aux merveilles que le Bon Dieu a accomplies par le passé – lorsqu’Il a fait passer son peuple à travers la Mer Rouge à pied sec pour les secourir de leur esclavage en Égypte, ou lorsqu’Il les a secourus de leur esclavage en Iraq – nous pourrions désespérer qu’Il nous délivre à notre tour de tous les troubles qui nous oppriment aujourd’hui. Il y a de grands troubles dans le monde, de moyens troubles dans notre pays, et de petits troubles dans nos vies.

Quand nous prions, même longtemps, et la délivrance par le bras puissant du Bon Dieu se fait attendre; nous pourrions perdre patience, perdre notre espérance. Par la parole de Saint Pierre le Seigneur nous assure aujourd’hui que lorsque nous avons l’impression que Dieu tarde à nous répondre ou tarde à nous secourir; ce n’est que la manifestation de sa patience.

Parfois, le Bon Dieu agit rapidement, mais parfois Il attend le plus longtemps possible pour agir afin de donner au plus grand nombre possible de gens l’opportunité d’ouvrir leur cœur et de mettre en Lui leur confiance. La vie éternelle et le bonheur éternel consistent à accepter d’être en relation intime, de vouloir vivre en communion avec le Père, le Fils, et le Saint Esprit.

En même temps que le Bon Dieu se montre très patient, quand Il décide d’agir, son action peut souvent nous sembler comme subite ou inattendue, comme la venue d’un voleur la nuit. En même temps que le Seigneur nous encourage aujourd’hui, à cause de son grand amour pour nous, Il nous donne en même temps un avertissement.

Dimanche dernier Il nous a avertis de demeurer éveillés et attentifs. Aujourd’hui, le Bon Dieu nous avertit de faire très attention de vivre « dans la sainteté et la piété…et la justice… pour qu’on nous trouve sans tache ni défaut, dans la paix. »

Notre condition humaine – à cause du péché originel – fait que nous avons souvent de la difficulté à nous montrer compréhensifs, patients, et gentils envers les autres. Parfois aussi nous pouvons avoir de la difficulté à éviter les impulsions égoïstes dans les domaines de la sexualité, de nos affections, de la consommation, de la convoitise, ou le défi de pardonner. Il est très difficile d’être patients ou gentils, de pardonner, ou de se montrer généreux sans l’aide, la grâce, et la force de l’Esprit Saint.

Voilà pourquoi le Père a envoyé Saint Jean le Baptiste pour préparer le chemin de Jésus afin qu’Il puisse commencer sa grande mission et trouver des gens prêts à accueillir la Bonne Nouvelle. Le baptême offert par Jean dans l’eau invitait les gens à se décider de se repentir, de changer leurs attitudes et leurs comportements et se purifier pour accueillir la Parole de Dieu.

Le Bon Dieu qui a parlé dans le passé parle encore aujourd’hui; Celui qui est venu dans le passé vient encore aujourd’hui. Celui qui a secouru son peuple par le passé vient toujours les secourir aujourd’hui. Celui qui a invité son peuple à ouvrir leur pensée et leur cœur par le passé nous invite à nous ouvrir encore aujourd’hui. Celui qui est venu habiter parmi nous par le passé vient encore habiter en nous aujourd’hui. C’est à chaque personne d’accepter son invitation. C’est à nous tous de Lui ouvrir notre pensée et notre cœur.

Si vous voulez ressentir la puissance de Dieu dans votre vie, demandez au prêtre d’entendre votre confession. Jésus étendra son bras puissant pour vous pardonner et vous délivrer.

C’est pour notre délivrance et notre bonheur que le Bon Dieu nous appelle à vivre comme les enfants du Père. Nous ne marchons pas seuls sur le chemin qu’est Jésus; nous marchons ensembles. Alors prions les uns pour les autres tous les jours; afin que nous puissions à tout moment conserver un cœur sensible et compatissant envers les autres. Faisons avec Jésus la volonté du Père pour le salut et la vie du monde. Afin de pouvoir aimer notre prochain, croyons que nous sommes tous et toutes aimés par Dieu : le Père, + le Fils, et le Saint Esprit. Amen.

Prenons quelques instants pour réfléchir à cette bonne nouvelle.

© 2006-2021 All rights reserved Fr. Gilles Surprenant, Associate Priest of Madonna House Apostolate & Poustinik, Montreal  QC
© 2006-2021 Tous droits réservés Abbé Gilles Surprenant, Prêtre Associé de Madonna House Apostolate & Poustinik, Montréal QC

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le Bon Dieu en Jésus nous accompagne dans la tourmente et nous sauve - 2e Dimanche de Pâques - 18 avril, 2021 - Paroisse Sainte-Suzanne Parish

       Homélie  - MP3        -  version PDF     Christ est ressuscité, alléluia! Bonjour chères sœurs et chers frères dans le Christ. Alors...